Souris avec Rosy

INTERVIEW:

Eric Brochard / "Souris" - Juin 2006


Quels étaient les objectifs d'Epsylon au début ? Pensiez-vous pouvoir vivre de votre musique ? En avez-vous vécu à un moment ?

Non, jamais, je ne vivais à cette époque que pour la guitare et la musique et tous nos week-ends pendant plus de dix ans étaient consacrés aux répétitions à Vitry... C'était une deuxième vie, on se retrouvait ensuite à plus de 30 potes pour faire la bringue tout le week-end quand il n'y avait pas de concerts !! Et la semaine, tout le monde bossait. Nous n'avons jamais perçu un centime des cachets, tout était investi.

Quelles ont été les réactions à la sortie du premier album d'Epsylon ?

Joie immense bien sûr, mais pas convaincu par le mix et le son final... Le budget était très serré.

Pourquoi avoir intégré du chant en anglais et un clavier l'année suivante ?

Comme WARNING, le groupe français, qui pensait qu'un groupe de hard français serait plus exportable avec un chant en anglais... de toute façon imposé par les boîtes de prod. C'est un peu vrai... Et Trust ?? L'album anglais pas forcement utile quoique réussi. Et Océan ?? Et Silvertrain ?? Et Caroline ?? Et bien d'autres... Pas stupide cette question, le français est une langue qui à mon avis pourrait être appréciée à l'étranger. En ce qui concerne le clavier, c'était une bonne chose à mon avis, Patrick a apporté beaucoup au son et aux compos du groupe, ce qui correspondait à nos envies de hard mélodique. Thin Lizzy, UFO, Scorpions...

Peux-tu revenir sur les différents départs: Franck, Eric (le batteur), Philippe ?

Franck et Philippe devaient passer à quelque chose de plus alimentaire, professionnel, je pense. Eric devait passer à quelque chose de plus sexe !!!!! hé hé !!! Mais ils donneront leurs propes versions.

Pourquoi le deuxième album n'est-il pas sorti plus rapidement après les espoirs suscités par la démo 4 titres de 87 ?

Peut être n'étions nous pas encore assez bons, pas assez riches ?? Mais je pense que les choses se sont déroulées normalement sans précipitations. Il faut du temps pour réunir l'argent nécessaire quand vous n'êtes pas dans une boîte de disque sérieuse... Merci au passage à Mrs Michel Mangin & Eric Degliame qui nous ont permis de décoller .

Comment s'est déroulé la sortie de "Second Round" ? Promo ? Concerts ?

Là je pense que tu en sais autant que moi, c'était évidemment plus facile mais des tensions existaient dans le groupe. J'ai des souvenirs acides de concerts qui, alcool aidant, ont tourné en jus de boudin.

Pourquoi le groupe s'est- il séparé ? Et quand exactement ?

Voilà, la question ! Tu mérites une vraie explication mais je ne sais pas s'il est utile de la diffuser... Les choses se sont réellement gâtées au moment où, pour simplifier les formalités, Fred a signé paroles et musiques... Malgré ses explications, à l'époque, la pilule a eu du mal à passer. Des clans se sont créés, les distances et les raz-le-bol se sont amplifiés, nous n'étions plus une bande de potes comme à l'époque. Engueulades à répétitions, engueulades en répétitions ! Personnellement, le sujet est clair et réglé avec Fred.

(Petite note personnelle de Christophe: Pour avoir aussi été confronté sérieusement au problème, il est vrai que, surtout à l'époque, les formalités Sacem de protection des compositions étaient pratiquement inaccessibles aux groupes, financièrement et surtout techniquement. Il fallait passer un véritable examen de composition en groupe, favorisant les musiciens de formation plus "classique"... Toujours à l'heure actuelle, en fait de protection, il s'agit toujours surtout d'un monopole visant à engranger un maximum d'argent au détriment des strictes considérations "artistiques"... Une protection peu adaptée aux "petits" groupes et à la réalité de la composition lorsqu'elle ne répond pas aux canons "classiques".)

Gardes-tu des liens avec les anciens membres du groupe ?

Absolument, ce sont Fred, Philippe et Eric que je vois le plus souvent... Patrick n'est pas loin mais faudrait qu'il bouge un peu ses fesses, c'est definitivement un grand musicien et mes meilleurs souvenirs dans la seconde période Epsylonienne. Felix est dans le Gard, Franck à Toulouse (salut Jugnot !!!), mais pas de nouvelles de Xavier.

Quel regard rétrospectif portes-tu sur la carrière d'Epsylon ?

Si l'album avait eu un mix final digne des compos, alors Epsylon existerait toujours.

As-tu des regrets ? Est-ce une fierté ?

Le son de l'album "Second Round", j'aimerais pouvoir remixer cette galette.

Quel est ton meilleur souvenir lié au groupe ?

La Locomotive, le Printemps de Bourges, les retours infernaux de concert avec Fred dans les camions. Tous les potes qui nous ont suivis et les grands moments de compositions avec Patrick et Philippe.

Un immense merci à toi, Souris !

Salut tof, si tu passes dans le coin, tu n'as pas d'autres choix que de passer nous voir...


v.2.0 © geanne - 2006